L’histoire de la cuisine chinoise en quelques lignes

cuisine chinoise

La Chine est l’un des pays les plus puissants et les plus peuplés au monde. Il n’est donc pas étonnant que sa cuisine soit si diversifiée. La cuisine chinoise est connue dans le monde entier et se caractérise de par une richesse de saveurs et d’arômes. Grâce à la combinaison d’ingrédients inhabituels et à la variété des plats, la cuisine chinoise est très appréciée. Que faut-il savoir sur la cuisine chinoise?

La cuisine : L’histoire du pays

La Chine moderne est le troisième plus grand pays du monde. Les conditions géographiques et climatiques se traduisent par la disponibilité de divers produits alimentaires: animaux, légumes, fruits, poissons et épices aromatiques. De ce fait, la cuisine chinoise est diversifiée mais en même temps sophistiquée, aromatique et riche en ingrédients orientaux. C’est en Chine que l’une des plus anciennes civilisations au monde a été fondée. Il y a 10000 ans déjà, les habitants de l’Empire du Milieu connaissaient et cultivaient le riz. Cela signifiait qu’ils ont conquis de nouvelles terres et ont instauré ce que sont les arts culinaires dans leur propre cuisine. Eux-mêmes ont également été victimes des invasions de diverses tribus qui leur ont également imposé des saveurs, des plats et des règles de cuisine inconnus. Certains des principes de la cuisine chinoise, dont Confucius parlait en 450 avant JC, sont toujours valables aujourd’hui. Malgré le passage du temps, les Chinois n’ont pas changé leur façon de couper les ingrédients. Il est intéressant de noter que pratiquement 95% des Chinois présentent une intolérance au lactose, génétiquement déterminée, c’est pourquoi leur cuisine nationale est en vain à la recherche de fromage et d’autres produits laitiers adaptés. Ce détail et nécessaire si l’on veut être professionnel dans le monde de la cuisine. Le site www.b2restaurants.com vous propose des actus à jour pour vous perfectionner dans votre passion culinaire.

Deux catégories pour la cuisine chinoise

La cuisine chinoise a toujours été divisée en deux catégories: la cuisine d’élite des cours impériales et la nourriture des pauvres et des travailleurs. Dans les cuisines du palais, les arts culinaires étaient explorés et perfectionnés tandis que les habitants des villages devaient se battre pour survivre et apprendre à vivre dans des conditions de pauvreté. Les Chinois ont appris à utiliser presque tout ce que la nature leur a offert et ont développé de nombreuses techniques pour réduire le gaspillage alimentaire. Certains préparaient des repas savoureux et sains à partir des restes en plus du marinage et de la conservation nourriture. L’histoire mouvementée de la Chine et les changements constants de dirigeants sur le trône impérial, signifiaient que certaines cuisines chinoises étaient marginalisées tandis que d’autres étaient très populaires. Les échanges avec les Portugais, les Espagnols et les Néerlandais, qui ont débuté dans la seconde moitié du XVIe siècle, ont donné lieu à l’apparition de nouveaux produits alimentaires dans la cuisine chinoise: le piment, les patates douces et le maïs. D’autre part, la grande vague d’émigration vers les États-Unis dans la seconde moitié du XIXe siècle a abouti à la création d’une nouvelle variété de cuisine qui est la cuisine chinoise américanisée.

La cuisine chinoise du XXIème siècle

La cuisine chinoise d’aujourd’hui est une combinaison de nombreuses cuisines régionales telles que Pékin, Shanghai, Cantonaise, Szechuan, Nyonya, Chaozhu, Sinciang, Fukensk et Huna. Chacune d’elle a une approche différente de la préparation des plats et utilise des ingrédients différents. Les bases des plats de la cuisine de Pékin sont la pâte et les pains de blé cuits à la vapeur avec l’ajout de grandes quantités de viande. La cuisine de Shanghai est la plus douce de toutes les cuisines que l’on trouve en Chine. Sa caractéristique est la forte utilisation de poisson, de fruits de mer et de sucre brun. Dans la cuisine cantonaise, l’ingrédient de base est le riz avec du poisson, des fruits de mer et des légumes ainsi que des plats préparés dans un wok. Le bœuf est populaire dans la province du Sychuan mais les plats à base de cette viande sont épicés. La cuisine de Chaozhou est la cuisine chinoise la plus délicate et se caractérise par des plats exquis, en particulier en raison des fruits de mer. Les soupes, le poisson et la sauce soja ainsi que les boulettes traditionnelles dominent dans la cuisine de Fucko et les plats sont assaisonnés d’anis, de paprika et de vin rouge. La cuisine du Hunna est très épicée et les plats sont servis avec beaucoup de riz.

Cuisine chinoise : une culture

Il existe de nombreux mythes sur les habitudes alimentaires chinoises. En Chine, il est difficile de parler d’une cuisine uniforme. La nourriture est aussi grande et diversifiée que le pays. Les gens ont souffert de la famine au cours des millénaires donc plusieurs aliments sont devenus important. C’est la raison pour laquelle il est très mauvais signe pour un hôte que ses invités terminent leur repas. Cela signifie qu’ils n’en avaient pas assez et que l’hôte était trop avare pour servir suffisamment. C’est probablement aussi la raison pour laquelle la cuisine chinoise est très désireuse d’expérimenter les ingrédients au point de tout utilisé. Que vous utilisiez la peau de la pastèque ou toutes les parties d’un animal, il ne reste rien. C’est très exemplaire pour éviter le gaspillage alimentaire.

S’approprier l’art de la table de Noël pour des fêtes réussies
Réussir la décoration de son restaurant